Zoom.us, gros succès et quelques déboires pendant le confinement

Le confinement a été une véritable aubaine pour les logiciels de visioconférence. Parmi eux, Zoom a su s’imposer comme l’outil phare, devenant en quelques semaines l’application mobile la plus téléchargée au monde. Pourtant, l’entreprise est aujourd’hui sous le feu des critiques en raison de ses manquements à la sécurité de son service.

Zoom, l’application star du confinement

Zoom est probablement l’application qui a le plus profité des mesures de confinement dans le monde. Autrefois réservé aux réunions professionnelles, cet outil est devenu indispensable pour se sociabiliser tout en restant chez soi. Zoom a servi de lieu de télétravail, de salle de classe, de boîte de nuit, et même d’église virtuelle. Cette utilisation s’explique en partie par l’accessibilité de son interface et ses nombreuses fonctionnalités. Pourtant, l’entreprise a connu un retour de bâton assez violent. Plusieurs entreprises et institutions se sont mises à interdire son utilisation à cause de ses nombreuses failles de sécurité.

Une vague de polémique

Les développeurs de Zoom se sont focalisés sur l’accessibilité de la plateforme afin de séduire le public, au détriment des mesures de sécurité. Que l’application fasse l’étalage de ses nombreuses failles de sécurité n’est donc pas étonnante, notamment en matière de protection des données personnelles.

Le chiffrement de bout en bout était pourtant l’un des arguments phares de l’entreprise californienne afin de rassurer ses utilisateurs. Une initiative qui implique que seuls les membres d’un groupe de discussion auraient accès aux messages qui y sont échangés. Pourtant, comme le révèle le média américain The Intercept, cette mesure ne s’est pas concrétisée dans les faits. Ainsi, l’entreprise peut à tout moment consulter le contenu des messages et des vidéos si le gouvernement lui en fait la requête. Ces défaillances de la sécurité peuvent également provoquer des fuites de données, avec comme conséquence la possibilité de retrouver le contenu de certains messages privés sur Internet.

L’application a également fait face à un autre problème de sécurité, le Zoom Bombing. Lorsqu’une salle de conférences virtuelles n’était pas configurée avec un mot de passe, un internaute pouvait s’y rendre de manière tout à fait arbitraire. Ce genre de manquement a eu une conséquence négative puisque des thèses, des conférences, voire même des séances de culte en ligne ont été perturbées par des images pornographiques et des propos violents.

Des mesures pour redorer son blason

Zoom.us n’a pas tardé à réagir pour faire face à ces vagues de critiques. La firme californienne a rapidement déployé une mise à jour axée sur la sécurisation du logiciel afin de lutter contre le phénomène de Zoom Bombing. Cette dernière inclut de nouvelles fonctionnalités permettant d’exclure un participant à un meeting en ligne, ou encore de limiter le nombre de participant à une réunion.

L’entreprise peut également compter sur un nouveau collaborateur de renom pour redorer son image. Zoom a, en effet, fait appel aux services d’Alex Stamos qui était auparavant le directeur de la sécurité de Facebook. La firme compte rassurer les investisseurs, mais également ses utilisateurs, histoire de ne pas les perdre après la période de confinement.

A propos de nous

OuvertureTV est une agence de communication audiovisuelle. Nous produisons des films et proposons des services vidéos pour l’événementiel. Basée Pau, nous intervenons principalement dans le triangle Bordeaux – Toulouse – Biarritz. Certains de nos services ne nécessitant pas déplacement – motion design, visioconférence événementialisée,  postproduction, … – nous proposons nos solutions dans l’hexagone et l’Europe francophone.

Partagez !
ça fait toujours plaisir 😉

Contactez nous !

70 Rue du 14 Juillet - Pau
05 355 350 01

D’autres contenus

Menu